Faire appel aux valeurs du Parti Vert pour guider
nos décisions et nos actions

Lors des conversations au cours de ma campagne à la direction, j’ai entendu des histoires extraordinaires de la part de membres du Parti Vert et plusieurs de ces histoires étaient même de vraies histoires!

Une de ces histoires s’est passée lors des élections ontariennes de 2007. Je laisse le soin à James O’Grady, directeur des communications du Parti Vert de l’Ontario lors de la campagne en 2007, de vous raconter comment les valeurs du Parti Vert ont guidé les actions de la campagne. Je m’engage à jouer mon rôle de leader de manière juste et éthique, une fois élu chef du Parti, et surtout de vivre par nos valeurs.
 
Voici l'histoire de James O’Grady

En 2007, notre campagne en Ontario était entièrement guidé par les six valeurs fondamentales du Parti Vert en tout temps et dans tout ce que nous faisions. Nous avons choisi de prioriser Chau chaque valeur et aucune de nos valeurs ne devait être compromise, peu importe mais les circonstances.

Nous avons identifié deux questions essentielles: est ce que l’action considérée (1) rencontre les objectifs de la campagne; et 2) s’aligne aux valeurs du Parti Vert?

Comme il arrive souvent dans la vie, nous avons dû faire face à une situation existentielle à mi-chemin de la campagne. Notre chef, Frank de Jong, courtisait le groupe «Landowners» en Ontario. Ce groupe représente les propriétaires ruraux en Ontario. À l’insu de l’équipe de campagne, un candidat du Parti Vert a organisé une conférence de presse pour faire connaître les défis des cultivateurs face à la préservation du milieu naturel. Il avait planifié le faire en détruisant l’habitat naturel d’une espèce en danger. Si vous êtes en choc en lisant ceci, vous pouvez imaginer notre état d’esprit. Puisque la campagne allait comme sur des roulettes jusqu’à ce jour, nous nous sommes tous écriés en même temps : Nooooooooon!

La décision d’annuler l’événement fut facile à prendre, tout simplement parce que nous avions mis en place un processus de prise de décision basé sur les valeurs du Parti Vert et ce fut fait immédiatement, sans trop d’opposition. Nous n’avions qu’à expliquer pourquoi le fait de détruire l’habitat d’une espèce en danger n’était pas la bonne façon, pour un Vert, de prouver que les cultivateurs avaient besoin de meilleures conditions.

Ce fut un moyen de sauver la campagne, tout en évitant de faire une erreur monumentale. Nous avons obtenu des résultats records, avec 8,3% des votes et un budget modeste de 180 000$. (Si vous faites le calcul, ceci égal 50 sous par vote. Un défi que tous les Partis Verts relèvent mieux que les autres!) Et les propriétaires ont voté pour nous de toutes façons.

Restons fidèles à nous-mêmes – aux valeurs du Parti Vert. C’est la clé du succès de notre Parti. Ce faisant, les Canadiens auront confiance en notre parole. La justice et la non-violence sont au centre des valeurs des Verts. Nous devons agir de manière respectueuse de l’environnement, et interpeller les Canadiens dans un processus de prise de décision de manière durable.

En fin de compte, n’est-ce pas là notre raison d’être?

James O’Grady, Ancien directeur de communication de campagne
Parti Vert de l’Ontario, 2007

David Merner

Candidat dans la course à la direction du Parti vert du Canada

  • David Merner Facebook
  • David Merner Twitter
  • David Merner Instagram
  • David Merner Youtube

© 2020. Authorisé par l'agent officiel de David Merner 
Conditions d'utilisation  |   Politique de confidentialité

L'équipe  qui travaille sur ce  site Web vit et travaille avec reconnaissance et respect sur les territoires traditionnels des Premières nations d'Esquimalt, Scia'new, Songhees, T'Souke et WSÁNEĆ.

Candidat à la chefferie, Parti vert du Canada